Encore un écrit ancien sans en connaitre l'auteur ! Décidement dans l'ancien temps, ils avaient une grande connaissance de l'âme !!! ...

PENSÉES



LE POUVOIR DE L'ÂME



Il y a longtemps, dès notre première lueur de conscience, les préceptes de nos pères et ceux de la divinité n'ont cessé de nous enseigner,
et cela nous a été confirmé par les exploits et les nobles résolutions de nos ancêtres, que pour l'homme, c'est la vie et non la mort qui est malheur.
Car c'est la mort qui donne à l'âme sa liberté et lui permet de partir pour le séjour qui est sa patrie et où elle sera exempte de tout malheur.
Au contraire, aussi longtemps qu'elle reste enchaînée dans un corps mortel qui la remplit de sa propre corruption,
à exprimer la stricte vérité, elle est morte : Car l'association de ce qui est mortel ne convient pas au divin.

A vrai dire , l'âme enchaînée au corps, a une grande puissance, car elle fait de lui son organe de perception,
elle le meut tout en restant invisible, et elle le conduit dans ses actes au-delà de ce que peut une nature mortelle ;
mais lorsque, délivrée de ce poids qui l'attirait vers la terre et se pendait à elle, l'âme regagne son séjour natal,
alors vraiment elle participe à la force des bienheureux et à une puissance libre de toutes entraves,
demeurant comme Dieu lui-même invisible au regard humain.
Car, même pendant qu'elle est dans le corps, on ne la voit pas ;
elle s'y introduit sans être vue et en repart de même,
étant de nature une et incorruptible,
mais cause de changement pour le corps :

Car tout ce que l'âme touche, vit et fleurit ;
Tout ce qu'elle abandonne, se flétrit et meurt :
Tant elle regorge d'immortalité ...

écrit ancien


© Tous Droits réservés aux auteurs. Informez-vous  ICI   avant de copier ! 

RETOUR À L'ACCUEIL

     Partagez sur   FaceBook  Twitter  MySpace!  Viadeo    certificat de droit d'auteur